Grande sportive, je suis passée vegan et voilà ce qui s’est passé…

PAR L'équipe du Blog Fabletics


 

Notre content manager espagnole Cristina, à décider il y a quelques années, et à décidé de nous raconter ses ressentis et ses appréhension par rapport à ce challenge à relever !

Passez au Houmous

Après avoir mangé de la viande et des produits laitiers toute ma vie, j’ai voulu savoir quels seraient les impacts sur mes performances sportives si j’arrêtais. Le résultat vous surprendra !

Beaucoup de gens pensent qu’être végan et sportif n’est pas compatible. Et bien détrompez-vous ! J’ai appris que beaucoup d’athlètes de haut niveau ont supprimé toute consommation de produits animaux de leur alimentation et de leurs quotidiens.

Et à mon tour, j’ai voulu me lancer dans cette nouvelle aventure, qui me tenait de plus en plus à coeur au fil du temps. Car rappelons-le, le véganisme est avant tout une philosophie et un mode de vie. La différence entre le véganisme, le végétarisme et le végétalisme est que non seulement l’alimentation est prohibée de produits provenant de l’exploitation animale, mais aussi tout le reste de votre consommation. Donc pour s’habiller oublions le cuir ou la laine, pour le maquillage et les soins, on achète des produits non testés sur les animaux… le but étant de les faire souffrir le moins possible.

vegan food

Après m’être informée sur internet et auprès de mon entourage, j’ai appris que la clé pour être végan et rester en bonne santé est de savoir ce que vous mangez. Et donc de bien proporsionner vos apports en protéines, glucides et graisses. Car malgré ce que l’on pourrait penser, les protéines ne résident pas seulement dans l’alimentation animale mais aussi dans les légumineuses (soja, tofu, lentilles, haricots rouges….), céréales (avoine, orge, maïs, blé, quinoa…) et autres graines (lin, noix, amandes, pistaches…). Et mieux encore, ces protéines végétales ne sont pas simplement des substituts,elles peuvent être de meilleurs apports en protéines que la viande ! Par exemple, 100g de soja = 36g de protéines / 100g de boeuf = 20g de protéines.

Avec une alimentation seine et savante, il n’y a aucun risque pour que vous ayez des carrances. Alors pourquoi ne pas combiner véganisme et pratique du sport, si vous n’êtes pas en danger ?

Le principal étant d’adopter le véganisme par conviction, et non pas par effet de mode. Et c’est ce que j’ai fait. J’étais à la base, assez troublée par les effets que pourrait avoir le véganisme sur mon corps. Si l’arrêt total de viande, que je mangeais tous les jours, me procurerais une sensatation de faiblesse ou de manque, et si j’arriverais à tenir sur la longueur.

Et de part mon expérience, voilà ce que vous pouvez en tirer :

Et bien je peux affirmer, plus d’un an après le début de mon nouveau mode de vie, qu’effectivement j’ai ressenti des effets sur mes séances de sport. Déjà, je me sentais plus légère, je me remets plus facilement de mes séances de musculation car mes muscles souffrent moins. Mon sommeil aussi est plus tranquille.

 

quinoa

Ceci n’est que mon témoignage. Chacun ressent les choses différemment, et a des besoins différents. Le plus important ets d’écouter les besoin de votre corps. Et si le véganisme et son état d’esprit vous tente, et que vous êtes une grande sportive comme moi, suivez simplement ces conseils simples :

  1. Surveiller vos apports en calories. Si vous connaissez vos besoins en calories, et les éléments qui’il vous faut, vous serez sûre d’avoir les nutriments essentiels pour votre journée
  2. Toujours inclure des protéines dans vos repas, même au petit-déjeuner
  3. Évitez des sucreries et repas trop caloriques
  4. Si vous sentez que vous en avez besoin, introduisez des aliments énergisants dans votre routine. Essayez de préparer vos barres de céréales vous-même, pour une meilleur qualité

Si vous vous sentez prête pour cette nouvelle aventure, lancez-vous ! Et soyez sur que la communauté végan se fera un plaisir de répondre à vos interogations et de vous donner quelques conseils pour bien démarrer votre nouveau régime de vie.

nuts

Et rappeler-vous que vous devez écouter votre corps, et commencer à votre rythme. Réduisez progressivement votre consommation de produits résultants de l’exploitation animale, commençez par la viandes, puis les oeufs, puis les produits laitiers, etc….

Pour le sport, lisez bien les étiquettes de vos nouveaux vêtements avant de les acheter. (Pas la peine de jeter d’un coup tous vos pulls en laine non plus).

Voici une sélection que vêtements de sport que vous pourrez porter pour vos entraînements :

Dépassez-vous et dépassez vos peurs !

 

Donnez-nous votre avis sir notre compte Facebook et notre compte Instagram !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *